Carnet de voyage – jour 3 – 6 mars 2023

Ces périphéries qui nous tiennent tellement à coeur !

Ile de France, retour à la case départ pour le frère supérieur général Armin Luistro et l’ensemble de ses conseillers généraux revenus ces derniers jours d’Egypte et de Roumanie. Ce périple de 2 semaines en Europe permet aux frères romains de se saisir des principales actions éducatives et humaines qui se vivent auprès des jeunes. Ce lundi 6 mars en est une belle démonstration avec la visite de « l’œuvre nouvelle » Oscar Roméro situé à Garges lès Gonesse qui accueille 70 jeunes en décrochage scolaire. Le travail mené par Etienne, Catherine, Sœur Rénia, Marc, Kamel… est absolument remarquable. Les enjeux ? apprentissage de la lecture, de l’écriture, des rudiments en mathématiques ou encore un minima de culture générale. Le pari se transforme pour Maessa 13 ans qui ne savait pas lire il y a encore 3 ans ou Manel 14 ans qui aujourd’hui ambitionne d’être infirmière, sans oublier Sekou 14 ans qui voue une passion pour les animaux

La matinée s’est terminée par un passage dans le quartier des Doucettes qui a fêté ses 50 ans d’existence il y a quelques mois ! Quartier populaire non loin d’Oscar dépeint par le frère Bernard où la présence de sœurs « lasalliennes » jouent un rôle d’animation de quartier, l’ensemble initié par le frère Nicolas Capelle il y a quelques décennies.

carnet de voyage des enfants la salliens

Direction Viarmes banlieue du Val d’Oise sur la pause méridienne à la découverte des camions écoles. Lorsque les enfants ne vont pas à l’école, c’est donc l’école qui vient à eux. Une douzaine d’enfants accourent du terrain vague sur lequel est installé une vingtaine de caravanes. Sophie et Jean-Noël, leurs professeurs ouvrent les portières des deux camping-cars aménagés depuis plus de 30 ans en salle de classe. Lecture, étude des sons, vocabulaire, calcul il s’agit là de transmettre un savoir pratique pour, au moins, se débrouiller dans la vie. Un long échange entre les frères et le « chef » du campement (père de l’un des enfants) a été l’occasion de mesurer tous les bienfaits du dispositif et la reconnaissance des équipes éducatives. « Créer une classe unique pour notre communauté est une chance pour nos enfants, elle est le véritable lien social, culturel et fraternel avec le monde extérieur ». Les frères Armin, Joël, Ricky et Sergio ont été subjugués par l’investissement des équipes auprès de l’ensemble de ses jeunes des périphéries.

photo de groupe

CARNET DE VOYAGE JOUR 2

Aujourd’hui, 28 février, c’est au tour de l’ensemble scolaire de La Salle de Reims d’accueillir le Frère Armin Luistro supérieur général toujours accompagné de son Conseil Général mais aussi du Frère Provincial Jean-René Gentric et son délégué de Tutelle Christophe Vaissière.

Un programme chargé qui a débuté par une visite guidée de l’hôtel de La Salle et de la cathédrale de Reims. Nos frères rémois, présents au quotidien dans l’établissement, ont eu le plaisir d’organiser ce rendez-vous. Belle opportunité pour notre Frère supérieur Armin Luistro de voir et de ressentir les choses et les héritages dans l’endroit même où saint Jean-Baptiste de La Salle a ouvert les yeux sur la pauvreté et le besoin d’apporter son aide aux plus démunis. 

L’après-midi, le supérieur général et les membres du Conseil Général ont visité les studios de RJR – Radio Jeunes Reims. Ils se sont prêtés à l’exercice de l’interview (qui sera diffusée en FM et en podcast dans les prochains jours). La visite s’est poursuivie par une rencontre avec nos jeunes du CVL. Les lycéens ont pu exprimer leur attachement à l’établissement et aux valeurs de l’identité lasallienne. Privilège pour ces lycéens et particulièrement les 1ères Pro en maintenance véhicule qui ont pu expliquer leur travail et leur projet professionnel lors de la visite des locaux au centre technique. La journée s’est achevée par la rencontre de l’archevêque de Reims au monastère des bénédictines de Saint-Thierry. Des échanges fraternels qui ont permis aux religieux de poser un regard d’espérance sur chacun des jeunes de notre société. Sur ces propos Trois défis éducatifs ont été évoqués par Mgr de Moulins-Beaufort. Défi de l’éducation : dans un contexte de plus en plus matérialiste et virtuel, nous avons constaté que les jeunes aspirent malgré tout à des moments d’intériorité. Hormis l’Ecole, peu de lieux permettent ces écoutes, ces paroles libérées, cette pudeur à dépasser. Il y a de véritables enjeux pour les éducateurs que nous sommes d’intensifier cette « pastorale du seuil ».
Défi de la transmission de la foi : dans un monde multiculturel et déchristianisé Comment préparer à la rencontre avec le Christ ? Dans un contexte où les jeunes croyants oscillent entre conviction forte et radicalisation. Défi de la fragilisation des familles qui rend les enfants très inégaux quant à leurs besoins éducatifs. Les écoles catholiques savent et doivent répondre, à leur mesure à ces défis. La DÉMARCHE synodale actuelle rappelle la dignité et la liberté de chaque baptisé mais aussi sa responsabilité d’agir au mieux pour le bien commun, notamment dans l’éducation. Voici les grands défis de notre temps relevés avec conviction par la famille lasallienne.

CARNET DE VOAYEG JOUR 1 – 27 FEVRIER 23

Après un temps spirituel en début de matinée, le frère supérieur général Armin Luistro et son conseil ont rencontré le frère visiteur provincial Jean-René Gentric, ses deux auxiliaires, les frères Nicolas Capelle et Paul Cornec, ainsi que son adjoint laïc, Jean-Marie Ballenghien. L’objectif de cette entrevue était d’évoquer les questions propres au district de France et d’Europe francophone. La matinée s’est terminée par une rencontre entre les frères venus de Rome, les frères et les salariés de la Maison de La Salle autour d’un verre. « J’ai beaucoup de choses à apprendre de vous, frères et laïcs de France, a souligné le frère Armin. Des choses à diffuser dans l’Institut. » Chacun a alors pris part à des discussions mêlant le français, l’anglais et l’espagnol. Des échanges à bâtons rompus qui ont permis à chacun de faire connaissance.
L’après-midi, la délégation romaine a découvert le Paris lasallien. Guidés par le frère Christian Lemaire, ils ont marché dans les pas de saint Jean-Baptiste de La Salle : maison de la Barouillère d’où les frères ont envoyé à notre fondateur la fameuse lettre lui intimant l’ordre de reprendre la direction de la société, église des Carmes où le frère Salomon est mort assassiné avec 120 prêtres qui refusaient d’obéir à la constitution civile du clergé, rue Princesse où fut fondée la première école parisienne, église Saint-Sulpice,… La visite s’est terminée rue Oudinot, dans la cour du ministère des Outre-mer. « It’s a souvenir of the lasallian glory ! [C’est un souvenir de la gloire lasallienne !] », a lancé en souriant le frère Armin pour clore cette balade historique. Demain, autre jour, autre endroit, le Conseil se déplace à Reims… vous recevrez dès demain soir un retour sur cette journée.
voiture carnet de voyage route

Partagez cet article

Une Question ?

Vous avez besoin d’une information concernant un de nos établissements ? N’hésitez pas à nous contacter et nous vous répondons ! 

en ce moment

Suivez nos dernières actualités

L’eau au cœur d’un chantier humanitaire

L’eau au cœur d’un chantier humanitaire

Du 10 au 23 octobre 2023, 12 élèves de bac pro du lycée professionnel…

« Un début de fraternité »

« Un début de fraternité »

Ce lundi 5 février, la Maison de La Salle à Paris a accueilli un…

Grandir dans une école lasallienne en Terre sainte

Grandir dans une école lasallienne en Terre sainte

Le fait étonne parfois, mais oui, il y a en Terre sainte une centaine…

Suivez-nous sur nos réseaux