Pèlerinage du Rosaire : ils regardent l’autre

Temps fort de la cité mariale, le pèlerinage du Rosaire s’est tenu du 4 au 7 octobre 2023. Des jeunes du réseau, de la 3e au BTS, ont fait le déplacement pour se mettre au service des personnes âgées, des malades et des handicapés. Avec toujours un regard joyeux et bienveillant, tel celui posé par Marie.

Foi, fraternité, service : les trois piliers lasalliens. C’est par la porte du service que 160 lasalliens ont répondu présents à l’appel des animateurs en pastorale scolaire. Venus en car des quatre coins de France (Saint-Brieuc, Auray, Issy-les-Moulineaux, Lille, Dole, Dijon et Toulouse) et encadrés par une dizaine d’adultes, ils se sont donné rendez-vous début octobre pour le pèlerinage du Rosaire.

Organisé à Lourdes par l’ordre des Dominicains, ce grand rassemblement annuel est placé sous le signe de la foi et de l’autre : l’autre affaibli par l’âge ou la maladie, l’autre fragilisé par le handicap, l’autre sur lequel se tourne le regard. Comme un clin d’œil au thème lasallien de l’année, « Et toi, vers où regardes-tu ? ». Ainsi, avant de se vouer au service, les jeunes ont échangé avec une médecin de Toulouse qui accompagne au quotidien des personnes en fin de vie. Cette habituée du Rosaire les a enjoints de ne pas s’arrêter au premier regard, d’aller au-delà pour que se tisse la relation avec l’autre.

pelerinage du rosaire groupe

Ce témoignage fort a été mis en pratique dès le mercredi 4 octobre lorsqu’il a fallu prendre en charge les pèlerins selon un emploi du temps spécifique à chacun. Une fois le petit déjeuner avalé, certains se sont dirigés vers les hôtels pour faire la connaissance de leur pèlerin et le conduire en fauteuil roulant ou en brancard à la messe d’envoi, à une conférence, aux piscines ou à la grotte. D’autres ont participé à la liturgie, tandis que les élèves de la filière sécurité de l’établissement Saint-Nicolas La Salle d’Issy-les-Moulineaux ont assuré la sécurité du pèlerinage. Une belle occasion de mettre en œuvre ce qu’ils apprennent en classe et d’acquérir de nouvelles compétences sur le terrain.

Quand la complicité s’installe entre le jeune et le pèlerin

Mais pour tous, c’est la rencontre qui est marquante, un moment unique où l’on s’apprivoise peu à peu et où l’on devient complices. « La personne âgée a tellement envie d’être écoutée ! s’exclame un jeune venu de Bretagne. Elle se confie, nous parle de sa famille, raconte des moments de sa vie… Si on prend le temps d’être là pour elle, on sent vite qu’elle est heureuse de parler. » L’écoute et l’attention aux plus fragiles, c’est ce qui a touché le frère Jacques Vincent Le Dréau, accompagnateur du groupe lasallien : « L’écoute est très importante lorsque l’on s’occupe de quelqu’un. L’écoute des jeunes n’était pas superficielle, ils étaient très soucieux de l’autre. Et j’ai été très étonné par les élèves chargés de la sécurité et leur manière d’accueillir les pèlerins : prévenants et attentifs. Tout en faisant leur job : une jeune fille m’a gentiment demandé d’ouvrir mon sac pour vérification ! Pas d’exception à la règle ! »

C’est peu dire qu’après trois jours de partage et de complicité, les au revoir ont été pleins d’émotion. Une émotion que beaucoup envisagent déjà de revivre l’année prochaine.

pelrinage du rosaire
Deux élèves de l’ensemble scolaire Saint-Joseph de Toulouse accompagnent un monsieur en situation de handicap dans son pèlerinage.


Laurence Pollet

Crédit photo : Frère Jacques Vincent le Dréau

Partagez cet article

Une Question ?

Vous avez besoin d’une information concernant un de nos établissements ? N’hésitez pas à nous contacter et nous vous répondons ! 

en ce moment

Suivez nos dernières actualités

L’eau au cœur d’un chantier humanitaire

L’eau au cœur d’un chantier humanitaire

Du 10 au 23 octobre 2023, 12 élèves de bac pro du lycée professionnel…

« Un début de fraternité »

« Un début de fraternité »

Ce lundi 5 février, la Maison de La Salle à Paris a accueilli un…

Grandir dans une école lasallienne en Terre sainte

Grandir dans une école lasallienne en Terre sainte

Le fait étonne parfois, mais oui, il y a en Terre sainte une centaine…

Suivez-nous sur nos réseaux