Les camions-écoles du réseau La Salle

Ou antennes mobiles scolaires

dimanche 2 janvier 2011


Itinérants. Avec les Antennes scolaires mobiles (ASM), si les enfants ne peuvent aller à l’école, c’est à l’école d’aller vers eux ! Les données ci-dessous ont été recueillies auprès des chefs d’établissements qui intègrent des camions-écoles, ainsi qu’auprès du Frère Camille Véger, et de la FASET (Fédération des associations d’aide à la scolarisation des enfants tziganes et jeunes en difficulté).

Quelque 2 200 enfants des Gens du voyage sont scolarisés dans les vingt "camions-écoles" des sept établissements du réseau La Salle qui les accueillent :

• Saint-Genès, à Bordeaux

• Saint-Joseph La Salle, à Pantin

• De La Salle, à Grenoble

• La Salle Saint-Rosaire, à Sarcelles

• Saint-Adrien, à Villeneuve d’Ascq

• La Salle Passy-Buzenval, à Rueil-Malmaison

• Saint-Joseph, à Toulouse.


Onze enseignantes et neuf enseignants y scolarisent des enfants et jeunes de quatre à dix-huit ans, avec des amplitudes d’âges variant selon les établissements. Ces enseignants exercent en camion-école pour certains depuis plus de quinze ans, pour d’autres depuis cette rentrée. Et ils relèvent, pour douze de l’école de leur établissement, et pour huit du collège. 

Les cinq établissements (Pantin, Grenoble, Sarcelles, Villeneuve d’Ascq, Rueil-Malmaison) dont des camions-écoles relèvent du collège perçoivent un forfait d’externat calculé généralement sur la base de trente élèves par camion-école. Deux des cinq établissements (Bordeaux, Pantin, Sarcelles, Villeneuve d’Ascq, Toulouse) dont des camions-écoles relèvent aussi ou uniquement de l’école, perçoivent un forfait communal, sur des bases variables selon les établissements.

 

Un peu d’Histoire...

L’histoire de ces camions-écoles, conçus et fondés il y a près de trente ans par les Frères des Écoles Chrétiennes, et leur développement depuis, nous en dit tout l’enjeu, dans l’esprit aussi de la dernière Assemblée de la mission éducative lasallienne.
En 1982, le Frère Camille Véger crée - en partenariat avec ce qui est aujourd’hui la FASET - une des toutes premières classes mobiles en France, au service de l’instruction des itinérants de la banlieue Est de Paris. Un protocole d’accord est signé entre l’inspection académique de Seine-Saint-Denis et l’école de rattachement, Saint-Joseph de Pantin. Six mois plus tard, le Frère Léon Côte en crée une deuxième, dans le Val d’Oise.
C’est le Frère Étienne Pierre qui avait inspiré ce concept, après avoir lui-même, dans les années 70 à Nantes, donné des cours d’alphabétisation individuels aux enfants des Gens du voyage, dans un mini camion-école.
 

Trente ans après…

Les lois dites Besson, de 1990 et 2000, ont demandé que chaque commune de plus de 5 000 habitants dispose d’une aire d’accueil pour les Gens du voyage.
Aujourd’hui, moins de 50 % des 42 000 places escomptées auraient été créées, alors qu’il y aurait en France environ 400 000 gens du voyage. Selon certains observateurs aussi - les sources ne sont guère homogènes et varient fortement - environ un tiers des gens du voyage seraient restés itinérants, un tiers semi-sédentaires, et un tiers sédentaires mais voyageant durant l’été.
Aujourd’hui aussi, fédérés par la FASET, vingt-huit camions-écoles [1]sillonnent la France, alphabétisant 3 000 "enfants du voyage" privés d’école du fait de leur itinérance. Vingt de ces camions-écoles relèvent de sept établissements du réseau La Salle, et scolarisent environ 2 200 enfants et jeunes [2].
Au terme de leurs engagements dans le fonctionnement des Antennes scolaires mobiles, plusieurs Frères poursuivent aussi leur action auprès des Voyageurs, dans le domaine de l’aide aux devoirs (cours du CNED, notamment), et dans celui de la pastorale. C’est ainsi que depuis 2009, le Frère Daniel Elzière, directeur de la Communauté "Gitanie" de Toulouse, est aumônier national des Gitans et Gens du voyage (la plupart des Gens du voyage étant catholiques ou évangéliques). Leur pastorale spécifique intègre notamment : la responsabilisation des Voyageurs du point de vue humain, ecclésial et spirituel ; la formation à l’intelligence de la Foi (Bible, liturgie, ecclésiologie, vie de prière, pèlerinages, écoles de la Foi) ; l’accueil de l’immédiateté, de l’affectivité et du merveilleux ; la promotion des valeurs du Monde du Voyage (famille, sens de l’hospitalité, entraide, etc.).

JLBB

 


À lire aussi  : 
Enseignants en camions-écoles : portraits croisés
 

Voir en ligne : Fédération des Associations pour l′aide à la Scolarisation des Enfants Tsiganes et Jeunes en difficulté

Notes

[1Pour la partie camions-écoles de son activité, la FASET est fédératrice de l’action des antennes scolaires mobiles ; lieu de ressources aussi pour ses membres, et de contacts entre institutions scolaires, ASM et familles. 
Les associations ASET sont aujourd’hui présentes en Manche, Nord, Gironde, Haute-Garonne, Franche-Comté, Isère, Val d’Oise, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Pyrénées-Orientales, Rhône.

[2Quelques autres en France relèvent du public.

2 Messages

  • Les camions-écoles du réseau La Salle 7 janvier 2012 22:35, par Niglo

    Bon article sur l’historique des classes mobiles. A compléter par un petit détour sur le site
    www.cultures-tsiganes.org (partie scolarisation) et sur celui de l’aumônerie nationale des Gitans et Gens du Voyage. www.gitanseneglise.org. Tous deux réalisés par Frère Daniel ELZIERE de la communauté Gitanie à Toulouse
    Merci
    Pourquoi pas un lien sur votre site... pour sortir un peu de la "boutique" ?

  • Les camions-écoles du réseau La Salle 31 janvier 2012 10:38, par Ecole Itinérante du Puy de Dôme

    Bonjour,

    Un petit complément d’information à cet article.

    L’Ecole Itinérante du Puy de Dôme existe depuis 1977, et est un service de l’Education Nationale. Elle apporte la maternelle, sur les terrains, en camion école, aux enfants qui ne vont pas dans les écoles ordinaires, avec l’objectif d’aller au plus vite vers le droit commun. Elle assure également une aide pédagogique dans les écoles publiques.

    Il existe aussi, dans le Puy de Dôme, un réseau de 9 collèges publics qui ont un dispositif spécifique d’accueil pour les collégiens du voyage.

    Cordialement, l’équipe de l’Ecole Itinérante.

» Retour à la rubrique National